My Power4you

FAQ Sitemap Contact

Mot de passe oublié
Bien choisir son assurance habitation

Un prix juste, pas le prix le plus bas

Si vous choisissez votre assurance uniquement en fonction du prix, vous risquez quelques déconvenues.Car un prix bas peut être synonyme de faible protection et d'absence de service. En participant à un achat groupé, vous obtenez des prix bas et bénéficiez de garanties importantes et d'un service complet d'un courtier.

Maitrisez le jargon

En lisant votre contrat d’assurance habitation, vous buterez sans doute sur un certain nombre de termes et de dispositions qui demandent quelques explications. Assuralia passe en revue les principales notions.

Les biens assurés. Les « biens assurés » est la dénomination commune pour, d'une part, le bâtiment  (ou l’habitation) assuré(e) et, d’autre part,  le contenu assuré.

L’habitation assurée.L’habitation assurée est une notion souvent utilisée dans votre contrat d’assurance. Elle englobe généralement l’ensemble des constructions situées à l’adresse faisant l’objet du contrat d’assurance. Ces constructions peuvent être contiguës ou complètement séparées. Sont compris dans l’habitation assurée les annexes et dépendances, les clôtures, les cours et terrasses, les serres  et abris de jardin, le garage privé (même si  celui-ci est situé à une autre adresse pour autant que cela soit spécifié au contrat), ainsi que les équipements  qui sont fixés telles que équipements de salle de bains, cuisine équipée, installation de chauffage central, papiers peints, lambris,…

Le contenu assuré.Le contenu assuré constitue les biens appartenant ou confiés à l’assuré qui se trouve dans l’habitation et qui n’est pas fixé (biens meubles). Il s’agit donc des meubles, du matériel  (radio/tv, équipement informatique, électroménager, affaires personnelles, …) et des animaux domestiques de l’assuré qui se trouvent dans le bâtiment à l’adresse couverte par le contrat, ses annexes, dépendances, cours, jardins et garages privés. Les biens appartenant aux hôtes sont  généralement couverts, il est vrai avec un montant limité spécifié au contrat.Les véhicules automoteurs d’une cylindrée supérieure à 49 cc ne sont toutefois pas couverts. Il en va de même pour les bateaux, caravanes et véhicules aériens.

L' (les) assuré(s). Les assurés sont les personnes assurées dans le cadre du contrat. Pour l’assurance habitation, il s’agit du preneur d’assurance (la personne qui souscrit et paie l’assurance,  signe le contrat, …), les personnes vivant à son foyer, leur personnel dans l’exercice de leurs fonctions ainsi que les mandataires et les associés du preneur d’assurance dans l’exercice de leurs fonctions.

Le montant assuré.Pour bien protéger votre habitation, on détermine sa valeur : il s’agit du montant assuré. En tant que propriétaire,  vous avez intérêt à ce que votre habitation soit à tout moment assurée en « valeur à neuf ». Cela veut dire que le montant assuré doit correspondre au montant dont vous avez besoin pour faire réparer ou reconstruire votre habitation si elle venait à être endommagée. Vous devez bien veiller à ce que vous ne soyez pas sous-assuré. Vous pouvez éviter d'être sous-assuré en complétant la grille d’évaluation mise à disposition par  l’assureur ou l’intermédiaire en assurance à la souscription de votre assurance incendie.Si vous êtes locataire, on parle non pas de valeur à neuf mais de la valeur réelle de l’habitation. Le capital que vous devez faire assurer correspond, en raison de votre responsabilité locative, à la valeur réelle de l’habitation ou de la partie du bâtiment que vous louez. La valeur réelle est égale à la valeur à neuf moins la vétusté. Dans le cas d’une location, le capital peut également être déterminé  au moyen d’une grille d’évaluation. Le loyer est une autre manière pour l’assureur de déterminer le montant assuré d’un locataire,.

Etre sous-assuré.Si votre logement est sous-assuré, c'est-à-dire assuré pour un montant inférieur à la valeur à neuf si vous êtes propriétaire et inférieur à la valeur réelle si vous êtes locataire, vous ne toucherez qu’une partie des indemnités nécessaires à la réparation des dommages. Car en cas de sous-assurance, les dommages ne seront indemnisés que suivant la « règle proportionnelle ».

La règle proportionnelle.Si une habitation est sous-assurée, c’est-à-dire pour un montant inférieur à la valeur à neuf ou la valeur réelle suivant que vous êtes propriétaire ou locataire, l'assureur n'indemnisera les dommages qu'au prorata de la sous-assurance. Ainsi, si vous êtes propriétaire et que la valeur à neuf de votre maison est de 200.000 euros par exemple, mais que l’habitation n’est assurée que pour 180.000 euros, vous ne recevrez de votre assureur dans le cas de dommages pour un montant de 10.000 euros que 9.000 euros (calcul : 10.000 euros  X 180.000/200.000). Il existe heureusement une manière simple d’éviter la règle proportionnelle. Lors de la souscription de votre assurance habitation, l’assureur mettra à disposition une grille d’évaluation à compléter. Il calculera sur la base de cette grille le montant pour lequel il couvrira votre habitation. Il ne pourra plus après coup appliquer la règle proportionnelle.

La grille d’évaluation.La grille d’évaluation est un questionnaire fourni par votre assureur incendie que vous complétez lorsque vous contractez une assurance incendie. Les questions portent sur votre habitation. On peut par exemple vous demander le nombre de chambres, l’état de finition, la surface, et ainsi de suite. C’est à l’assureur de déterminer le degré de détail des informations qu’il souhaite et donc le nombre ainsi que le genre de questions qu'il pose sur votre habitation. L’assureur incendie utilise ensuite ce document pour fixer le montant qu’il doit assurer.Si vous avez correctement complété la grille d’évaluation, l’assureur ne  pourra jamais appliquer la règle proportionnelle au montant de l'indemnisation. Il va sans dire que vous devez signaler à votre assureur ou votre intermédiaire d’assurances tout changement à votre habitation susceptible de modifier le capital assuré.

Comparez les offres proposées

Vous souscrivez, en principe, un contrat d'un an qui est automatiquement reconduit à la date anniversaire du contrat. Comparez les différentes propositions des compagnies et faites vous expliquer le fonctionnement et les règles en cas de sinistre : délais, documents à fournir, délais d'indemnisation.

Évitez des coûts élevés en adaptant votre logement

Installez un système d'alarme si vous voulez vous assurer contre le vol et éviter des frais inutiles. Équipez-vous aussi de détecteurs d'incendie. Souvent, un extincteur n'est pas inutile.

Vérifiez  la facilité de déclaration d'un sinistre

La simplicité et la rapidité avec lesquelles vous pouvez déclarer un sinistre sont essentielles. Vérifiez les règles prévues dans votre contrat.Si vous êtes victime d'un sinitre, veillez à

  • Limiter les dommages.Vous devez prendre toutes les mesures raisonnables pour prévenir ou atténuer les conséquences du sinistre et éviter que le sinistre ne se répète.

  • Déclarer le sinistre. Vous avez tout intérêt, pour accélérer la procédure de règlement, à déclarer le plus rapidement possible le sinistre à votre compagnie et à donner un maximum d'informations concernant la date, le lieu, la cause et les circonstances du sinistre et de donner la description des dégâts. Faire un état des pertes aussi précis que possible. Ne pas apporter de modification au bien sinistré qui rendrait difficile la détermination de l'origine du sinistre et de son ampleur.

Vérifiez les garanties offertes

Tous les contrats assurent contre l'incendie, les dég^ts des eaux et les catastrophes naturelles mais pas tous de la même manière. Des assurances proposent des couvertures plus importantes comme, par exemple si vous laissez tomber un flacon de parfum et provoquez ainsi une fissure dans le lavabo, en cas de graffiti sur votre façade, si vous découvrez de la mérule dans votre maison. Parfois, vous êtes même couvert lorsque vous laissez tomber votre tablette numérique. Avant de signer, vérifiez que les garanties offertes répondent bien à vos besoins.

Selon Assuralia, il existe un certain nombre de dommages que l’assurance incendie, appelée aussi l’assurance habitation, ne couvre généralement pas.Il  peut s’agir de dommages causés intentionnellement par le preneur d’assurance et/ou des personnes vivant à son foyer. Il s’agit alors véritablement d’un incendie volontaire. Si un enfant provoque un incendie en jouant avec des allumettes par exemple, on ne parle pas d’incendie volontaire.Les dommages en relation directe avec une guerre, une réquisition ou une occupation sont en règle générale également exclus. Il peut s'agir, d’une part, d’une guerre, de faits de même nature ou d’une guerre civile, d'autre part, d'une situation au cours de laquelle des forces de police ou des forces armées réquisitionnent ou occupent l’habitation, à l’exception des cas relevant de la couverture conflits du travail et attentats.

Déclarez la valeur réelle de vos biens et décrivez la réalité de votre logement

Chaque information transmis influence le prix à la hausse et à la baisse : localisation du logement, date du logement, type de chauffage, Oublier de déclarer la valeur réelle, peut conduire à l'application de la règle proportionnelle. Vous ne serez alors indemnisé que pour une partie de la valeur du maison, proportionnellement à la valeur déclarée de l'habitation.

Renseignez-vous

Demandez conseil à votre courtier. Ce professionnel peut vous renseigner sur les risques à assurer en fonction de vos besoins propres. 

Pour les fritures, la graisse solide est meilleure que l'huile végétale
astuces

Économisez les dépenses de chauffage

Purgez l’ensemble de vos radiateurs avant de remettre votre chauffage en route.

Documents :

bien choisir son assurance habitation

En savoir plus