My Power4you

FAQ Sitemap Contact

Mot de passe oublié
Chauffage

Le chauffage représente, en moyenne, 75 % de la facture énergétique.

Quelques efforts sur ce poste peuvent permettre d'alléger le montant de la facture.

Pour se chauffer, un ménage consomme en moyenne 2500 litres de mazout (ou 2500 m³ de gaz naturel) par an: au prix actuel de l'énergie, un comportement économe en énergie est d'autant plus souhaitable!

Sur une vie, les économies qui peuvent être réalisées sur le poste "chauffage" d'un ménage peuvent atteindre jusqu'à la moitié de la valeur d'une maison.

1. Laissez entrer le soleil

Ouvrez les tentures le matin et profitez des fenêtres côté soleil. Les rayons solaires sont gratuits.

2. Fermez les tentures la nuit

Fermez les rideaux, tentures, stores et volets la nuit. Vous garderez une grande partie de la chaleur à l'intérieur.

Faisons quelques calculs :

Économie = 750 €/an (coût annuel de chauffage d'un appartement) X 0,13 (Perte d'énergie des vitres) X la réduction de perte d'énergie

Quelques exemples :

  • Pour une fenêtre simple vitrage, un volet permet de diminuer la perte d'énergie de 25% soit un gain de 24 à 57 € par an.
  • Pour une fenêtre double vitrage, un volet permet de diminuer la perte d'énergie de 60% soit un gain de 58 à 136 € par an.

3. Dégagez les radiateurs

Ne mettez rien devant les radiateurs ou les convecteurs et ne les couvrez pas non plus.

Sinon, vous empêchez la diffusion de la chaleur émise par les radiateurs.

De même, il faut dépoussiérer le corps de chauffe des radiateurs et des convecteurs de manière à ne pas réduire le rendement d'émission de chaleur.

4. Pensez à l'arrière de votre radiateur

Collez un panneau recouvert d’une feuille d’aluminium derrière votre radiateur. La partie réfléchissante de la feuille isolante d’aluminium doit être tournée vers le radiateur. Ces panneaux réfléchissent la chaleur émise par les radiateurs, vers la pièce et non vers le mur. Vous pouvez ainsi réduire vos pertes de chaleurs de 70 %.

Économie = 1750 €/an (coût annuel du chauffage) X 0,05 (perte d'énergie 5%) X 0,7 (réduction de perte d'énergie) = 61 € par an.

5. Vous sortez ? Coupez !

Réduire la température de la pièce jusqu'à 15-16°C la nuit permet d'économiser environ 13 % (= 97 à 227 € par an) sur la facture totale de chauffage.

Si le chauffage peut également être mis en veilleuse pendant la journée, parce que vous êtes absent, cette économie atteint alors environ 24 % (= 180 à 420 € par an).

On peut utiliser un thermostat d'ambiance à horloge pour couper le chauffage la nuit et pendant les périodes d'absence.

Remarque : il ne faut pas réduire la température à moins de 14°C pour éviter les problèmes de condensation.

6. Réglez votre thermostat

Le thermostat est un bon outil de régulation mais il faut bien l'utiliser.

En effet, baisser votre thermostat d'un degré réduit votre consommation d'environ 6% (= 45 à 122 €).

Il faudra donc veiller à choisir une température adaptée à l'usage de la pièce :

  • 18°C dans la cuisine.
  • 19°C à 22°C dans les pièces de séjour.
  • 16°C à 18°C dans la chambre à coucher.
  • 16°C pour le corridor, la cage d'escalier et le WC.

Par ailleurs, il est conseillé de bien fermer les portes des locaux peu on non chauffés afin de ne pas diffuser le froid dans les autres pièces.

De même, il faut toujours bien fermer les portes entre les lieux de vie et les couloirs.

7. Ventilez la maison

Chauffer une maison sèche est plus rapide et coûte moins cher. C'est pourquoi il est conseillé d'aérer afin d'évacuer l'humidité.

Il ne faut pas pour autant ouvrir les fenêtres en permanence.

L'idéal est d'aérer 15 minutes par jour en ayant veillé à fermer les vannes thermostatiques avant.

Lors de la ventilation, l'air refroidi qui va s'échapper sera rapidement réchauffé car les murs, eux, n'auront pas eu le temps de refroidir (un mur met 1000 fois plus de temps à chauffer que l'air ambiant).

La ventilation a également un impact positif sur la santé.

En effet, l'humidité favorise le développement d'acariens, de blattes et de moisissures responsables d'allergies respiratoires.

8. Renoncez à la clim

Une telle installation consomme 2 fois plus d'électricité que 3 lessives par semaine.

Ne pas se laissez tenter par la clim vous permet d'éviter une augmentation de 25% de votre facture annuelle d'électricité.

9. Isolez

Isolez les conduites de chauffage qui traversent des endroits non chauffés.

On estime que, dans les parties non chauffées, on peut perdre jusqu'à 6 litres de mazout (ou 6 m³? de gaz) par an et par mètre de tuyau de chauffage non isolé.

Pour 10 mètres cela vous coûte : 31 € (6 l x 10 x 0,516 €/l) pour le mazout et 26 € (6/9 x 10 x 3,9 €/KWh) pour le gaz.

En hiver, placez des matériaux isolants au bas des portes et autour des vieux châssis pour empêcher le froid extérieur de rentrer.

10. Purgez et entretenez votre chaudière

Purgez les radiateurs car sans cela il faudra chauffer beaucoup plus longtemps pour obtenir la température ambiante habituelle.

Entretenez régulièrement votre chaudière ou vos appareils de chauffage.

Tous les deux ans pour la chaudière au gaz ou tous les ans pour la chaudière au mazout ou au bois (tous les ans pour les chaudières au Mazout depuis 1978).

Un brûleur mal réglé provoque une hausse de la consommation de 20%!

Un dépôt de suie de 1 mm sur les surfaces de chauffage fait augmenter la consommation de 3%.

11. Chauffage : faites le bon choix

Le gaz naturel et le mazout sont les deux énergies les moins coûteuses pour chauffer votre habitation. Ces énergies sont environ 3 fois moins chères que l’électricité.

Les radiateurs électriques d'appoint doivent servir à chauffer une salle de bain, car ils chauffent rapidement et permettent ainsi d'éviter de chauffer inutilement toutes les pièces de la maison.

Chauffer toute son habitation avec des radiateurs électriques d'appoint est une aberration. Comme ces appareils consomment entre 1500 et 2000 watts, allumer un de ces appareils pendant 2 heures vous coûte entre 97 et 130 € par an.

IL y a plus de fibres dans les fruits secs que les fruits frais
astuces

Économisez les dépenses d'éclairage

N’oubliez pas que la lumière du jour est gratuite.

Documents :

les énergies renouvelables

En savoir plus